Qu’est-ce qu’un isolant synthétique ?

Qu’est-ce qu’un isolant synthétique ?

Les isolants synthétiques, formés à partir de produits pétrochimiques, sont dotés d’excellentes performances et sont peu coûteux. Leur atout majeur est leur faible épaisseur leur permettant un bon isolement des habitations de faible surface. Ils sont également réputés pour être des matériaux polluants. Ils peuvent devenir toxiques en cas d’incendies et sont sensibles au feu. Ce qui les rend très attractifs est leur impressionnante durée de vie. On vous dit tout !

L’isolant synthétique et ses caractéristiques

Ces derniers sont, tel que leur nom l’indique, une famille d’isolants qui viennent tout droit du raffinage et de la chimie. Ce qui en fait des matériaux qui s’utilisent avec parcimonie. Leur bilan carbone assez élevé aussi bien en matière de non-recyclage que de fabrication. Ils sont qualifiés de polystyrène ou encore de polyuréthane. Vous trouverez dans la même famille :

  • la mousse polyuréthane,
  • la mousse phénolique,
  • et le polyester.

Bien qu’un isolant synthétique offre des performances thermiques non négligeables, il affiche cependant des qualités phoniques pas très importantes. Les isolants synthétiques, performants et économiques, ne nécessitent pas d’instaurer un pare-vapeur vu qu’ils sont imperméables. Le polystyrène expansé par exemple est fait à pratiquement 100 % d’air qui s’immobilise dans les bulles. Ils sont très utiles pour l’isolation d’une maison par l’extérieur en étant présentés sous forme de panneaux. Par contre, ils ont une certaine sensibilité au feu. Leur utilisation est donc déconseillée pour les logements anciens. Pour finir, sachez que bien qu’ils soient performants du point de vue thermique, leur capacité d’isolation phonique est faible.

Le prix de ce type d’isolant (hors frais de pose et sur une base de 100 mm d’épaisseur) varie du simple au double :

  • le polystyrène extrudé vous coûtera environ 20 euros le m²,
  • contre 9.30 euros pour le polystyrène expansé,
  • et enfin, un prix allant de 10 à 20 euros pour le polystyrène extrudé.

Les divers types d’isolants synthétiques

Sachez qu’il existe quatre types différents d’isolants synthétiques dont nous allons vous parler plus en détail dans ce qui suit :

Le PSE ou polystyrène expansé

Doté d’une grande performance notamment dans l’isolation des murs, celui-ci est présenté sous forme de billes de couleur blanche. Son atout majeur est qu’il ne dégage aucun gaz HFC. Quant à ses inconvénients, on cite le fait qu’il soit instable dans le temps, étant donné qu’il peut perdre une part de sa taille avec les années.

La mousse phénolique

La mousse phénolique représente l’isolant le moins toxique et le moins inflammable de tous. Il est doté de très bonnes performances acoustiques et thermiques. Il n’est par contre pas étanche et il nécessite donc d’instaurer un pare-vapeur.

Le XPS ou polystyrène extrudé

Cet isolant synthétique, étant parfait pour une isolation de l’extérieur, est intégralement étanche à l’eau, à l’humidité et à l’air et est plus dense et plus homogène que le polystyrène expansé. Ainsi, il ne va pas s’affaisser avec le temps et a une très bonne résistance mécanique.

Le polyuréthane expansé

Le polyuréthane expansé, présenté sous forme d’éléments préfabriqués ou de panneaux, représente un isolant synthétique qui est thermiquement le plus performant. Effectivement, si on le compare à d’autres isolants, des panneaux d’épaisseur moindre seront suffisants pour un niveau semblable de résistance thermique.

Les avantages et inconvénients des isolants synthétiques

Découvrons ensemble points forts et points faibles des isolants synthétiques :

Un bilan écologique bas

Pour les inconvénients des isolants synthétiques, nous citerons le fait qu’ils soient confectionnés à partir de composants chimiques ne leur permettant pas d’être recyclés en fin de vie et qu’ils libèrent, en cas d’incendies, des substances toxiques. De plus, ils permettent de dégager le pentane, un gaz très nocif pour la couche d’ozone. Ils affichent aussi une faible performance en termes d’isolation phonique vu qu’ils s’adaptent peu aux maisons anciennes dotées de parois déjà sujettes aux risques d’incendies. Enfin, le dernier point négatif est que les rongeurs apprécient particulièrement le fait de grignoter du polystyrène.

Une isolation thermique assurée

Entre légèreté, imputrescibilité et imperméabilité, les fonctionnalités propres des isolants synthétiques en font un très bon élément pour une bonne isolation thermique. Ces matériaux, qu’ils soient en mousse ou en panneau, ne posent pas de soucis lors de leur installation, et ce, quelle que soit la qualité et le type de surface que vous aurez à couvrir. Du fait qu’ils soient fabriqués à base d’air, ils sont spécialement recommandés dans les soubassements et les parties de votre maison qui se situent sous les dalles étant donné qu’ils supportent bien l’humidité.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *