Le DPE représente le Diagnostic de Performance Energétique. Ce bilan est obligatoire en cas de vente ou de location d’un logement. L’Etat a mis en place ce dispositif, pour but de réduire les émissions de CO2 dans le cadre du plan climat.

Ce rapport issu du contrôle, vise à informer les nouveaux acquéreurs ou locataires de la performance énergétique et thermique de l’habitation. Il donnera ainsi une idée sur la consommation énergétique du bien.

2 indicateurs : la classe énergie et la classe gaz à effet de serre (GES)

Le DPE se présente sous forme de deux indicateurs : classe énergie et classe GES (gas à effet de serre).

Souvent, on voit sur les étiquettes des appareils ménagers ou autres, des notes allant de la lettre A à la lettre G. En fait, il s’agit d’un des indicateurs du DPE. Cet indicateur est utilisé pour également classifier les biens immobiliers en fonction de sa consommation énergétique.

Les biens immobiliers obtiennent la classe F et G, s’ils sont considérés comme ayant une mauvaise performance énergétique voir une passoire thermique. Ils seront, ainsi, concernés par les nouvelles réglementations dans les prochaines années.

On utilise également les notes de A à G pour caractériser les biens en fonction de son émission de gaz à effet de serre par an.

Quand a-t-on besoin de DPE ?

Outre que le diagnostic d’assainissement, le DPE est obligatoire en cas de vente et de location. Le premier objectif de ce constat est de fournir des informations sur l’état énergétique du bien et d’anticiper les frais liés à la consommation d’électricité et de gaz en général.

Le deuxième objectif est de répondre au besoin de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, et réduit ainsi l’impact environnemental. On se sert de ce bilan va pour inciter les propriétaires à réaliser des travaux d’amélioration pour optimiser leur consommation énergétique. Ces travaux les aideront à séduire les nouveaux acheteurs ou locataires et ainsi mieux vendre ou louer le bien. Depuis la mise en place de ce dispositif, de plus en plus de ménage sont maintenant sensible à cette question.

Généralement, à l’issue du diagnostic, les professionnels du secteur font des recommandations aux propriétaires pour apporter des améliorations à leur bien. Ce ne sont, certes, que ces recommandations qui n’ont pas de critère obligatoire. Les propriétaires ont ensuite, le droit faire des travaux ou pas, selon leur budget, projet ou envie.

Qui peut réaliser le DPE ?

Il n’y a que le professionnel, c’est-à-dire le diagnostiqueur agrée qui peut réaliser ce bilan. Selon ses points de contrôles, il va déterminer dans quelle catégorie correspond le bien. Pour exemple, il va regarder le type d’énergie utilisée, fossile, électricité, ou énergie renouvelable, le type de chauffage, la production de l’eau chaude, etc.

Une nouvelle étiquette de DPE

Depuis le 1er juillet 2021, pour la simplification, on utilise une seule nouvelle étiquette pour regrouper la classe énergie et la classe GES. Il est valable 10 ans. Auparavant, il y avait bien 2 étiquettes différentes, dont une pour la classe énergie et une autre pour la GES.

Aujourd’hui, les notes de A à G sont toujours utilisées. Seulement, la lettre utilisée pour classifier le bien correspond à la mauvaise note des deux indicateurs de la DPE.

De plus, ce nouveau DPE propose également une estimation de frais en euro de la consommation annuelle d’énergie, que ce soit en électricité ou en gas. Pour la vente ou la location, on réalise le même diagnostic.

Enfin, le nouvel acquéreur peut l’utiliser pour se retourner contre le vendeur pour préjudice, si le DPE est erroné. Il peut ainsi obliger le vendeur à effectuer des travaux d’amélioration.

One thought on “Le diagnostic de performance énergétique (DPE): quelle est son utilité ?

Laissez un commentaire